TEL. 087 34 10 53 | info@espace28.be
Rue de la Colline 18, 4800 Verviers

Activités Collectives

Les activités interculturelles collectives promeuvent la rencontre et la sensibilisation grâce à un réseau de partenariats mettant sur pied des projets rassemblant des personnes de différentes origines.

Aqua_jaune

Espace 28 organise tout au long de l’année, des activités collectives et communautaires dont l’objectif est à la fois de constituer un appui à la relation, un tremplin à la reconstruction de l’image de soi par la rencontre de l’autre, et d’autre part, de promouvoir la rencontre interculturelle.

Ces activités sont destinées à des personnes migrantes qui ont besoin de recréer du lien social, de reprendre confiance en elles, parfois de briser l’isolement dans lequel elles se trouvent suite à leur migration. Ce sont des moments où la personne peut se sentir valorisée pour ses compétences et pas seulement considérée comme victime ou usagère de services.

Ces activités interculturelles constituent véritablement le liant entre tous les services d’Espace 28. Les patients et bénéficiaires se voient intégrés à un collectif plus large et ne se sentent pas voués à rester un usager comme un autre d’un service social.

A travers ce service, nous souhaitons favoriser l’émancipation, la valorisation culturelle et la participation citoyenne des personnes migrantes. De plus, nos actions permettent de sensibiliser un large public aux réalités que vivent les migrants en déconstruisant les préjugés et stéréotypes qui leur sont associés.

Finalement, nous encourageons les personnes migrantes à jouer un rôle actif dans la société en devenant actrices du dialogue interculturel, de la lutte contre le racisme et en instituant les changements de mentalités à leur égard.

Nous essayons un maximum que nos activités collectives soient organisées par et pour les bénéficiaires. A titre d’exemple, le cours de couture, qui est en place depuis plusieurs années maintenant, est organisé par une de nos bénévoles et les couturières sont impliquées au maximum dans les cours ; donner des conseils aux autres apprenantes, ramener des tissus, etc.

Le service psychologique d’Espace 28 propose, dans le cadre de son axe de travail clinique avec le public-cible, un accompagnement psychologique par le biais d’activités collectives.

Lorsqu’une personne est confrontée à la précarité, faire partie d’un groupe et participer à différents projets peut avoir des effets positifs sur sa capacité à retrouver la confiance en l’autre, en soi et en l’avenir. Se sentir écouté, avoir un lieu privilégié, sécurisé et constant où il est possible de partager avec d’autres, des avis, des expériences, répond à un des besoins de base de toute personne à savoir le besoin d’appartenance et d’estime de soi.

Aqua_turquoise

Activités interculturelles (perspectives futures) :

 

Nous souhaitons mettre en place dans le courant de l’année 2021, des « permanences » interculturelles de manière récurrente certains weekends. Nous accueillerons pendant 2 heures, les personnes désireuses de partager un moment chaleureux avec des personnes de cultures différentes, que ce soit pour jouer aux cartes, à des jeux de société, réaliser des ateliers créatifs, etc.

 

L’objectif est de réunir à la fois les personnes étrangères qui fréquentent notre association et les citoyens belges de l’arrondissement verviétois. En effet, nous pensons que c’est via la rencontre en direct que l’échange interculturel est le plus intense et que les barrières culturelles tombent le plus facilement.

 

Les chercheurs ont attiré l’attention sur le fait qu’une information ou une sensibilisation sur les spécificités culturelles ne suffisaient pas à comprendre d’autres populations, mais qu’il fallait également vivre la situation même de l’expérience interculturelle au niveau individuel, dans le quotidien. On a plutôt tendance à éviter la confrontation culturelle, qui peut être source d’angoisse et de frustration, mais elle est essentielle si l’on souhaite comprendre nos préjugés et les dépasser. Expérimenter la différence, c’est se donner l’occasion de sortir d’une tolérance molle qui s’effondre aux premiers désaccords.